Grande marche de l’opposition, les réactions des leaders

Posté par Babacar DIOUF février 10, 2018

La grande marche de l’opposition a drainé du monde issu de diverses formations politiques et les leaders desdites formations n’ont pas manqué de profiter de cette tribune, pour asséner leurs quatre vérités quant à la gestion du pays par le pouvoir.

Déthié Fall, Rewmi: « le véritable danger pour une démocratie, c’est un président qui ne respecte pas sa parole »
« (…) Nous ne pouvons pas continuer à le (Macky Sall) laisser manipuler l’opinion, c’est pour cela que le président Idrissa Seck lui a demandé d’organiser un débat public, parce que Macky sall doit répondre de ses actes. Il est connu pour son manque de constance et le véritable danger pour une démocratie, c’est un Président qui ne respecte pas sa parole.(…) »

Thierno Alassane Sall, « La République des valeurs »: le bilan du Président est juste désastreux »
« (…) Avec les dernières législatives qui ressemblaient plus à un pustch, nous devons nous faire du souci pour notre pays. Un Président qu est incapable de distribuer des cartes d’identité, d’organiser des élections, encore moins régler le problème des syndicats, ne doit pas parler d’émergence.(…) »

Abdoul Mbaye, ACT: « nous sommes devenus la risée du monde »
« (…) Nous demandons des choses simples que nulle intelligence ne peut refuser. Il faut que les électeurs disposent de leurs cartes d’identité. Nous étions autrefois un exemple en Afrique, en matière de démocratie; maintenant nous sommes devenus la risée du monde.(…) »

Mamadou Diop ‘Decroix » AJ/Pads: « le défi de la mobilisation a été relevé »
« (…) Après cette forte ùobilisation, j’appelle les jeunes à s’organiser dans les quartiers pour que tout un chacun puisse récupérer sa carte d’identité .(…) »

Oumar Sarr, PDS: « nous demandons la libération immédiate de Khalifa Sall et le retour sans condition de Karim Wade »
« (…) Le peuple doit savoir qu’il y a des personnes qui sont prêtes à se battre pour ses intérêts. Nous réclamons des élections transparentes mais aussi l’arrêt des condamnations injustes des leaders politiques. Nous demandons la libération immédiate de Khalifa Sall et le retour sans condition de Karim Wade .(…) »

Pape Diop, Bokk Gis Gis: « Macky compte encore sur les achats de consciences pour gagner les élections »
« (…) Cette mobilisation ne devra plus faiblir. Macky doit comprendre que les Sénégalais en ont marre de lui. Au moment où tous les Africains votent avec un bulletin unique, Macky Sall refuse cette option, parce qu’il compte encore sur les achats de consciences pour gagner les élections .(…) »

Source : Les Echos / leral 

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…